Confinement et anxiété : comment sortir la tête de l'eau?

Se retrouver confiné chez soi est une situation inhabituelle, voire anormale diront certains. En effet, tous nos repères quotidiens sont perturbés et c’est à nous d’en mettre en place de nouveaux pour éviter ce sentiment envahissant qu’est l’anxiété.

Voici quelques astuces pour combattre cette sensation en période de confinement.

 

Identifier votre anxiété

Avant de se lancer corps et âme dans mille et une activités, il est indispensable d’identifier ce qui vous angoisse ou vous fait peur, d’en prendre conscience.

La peur ou l’anxiété sont des émotions naturelles, elles traduisent un état d’alerte en cas de danger et peuvent vous aider à prendre des décisions positives.

Mais il importe que l’anxiété ne vous paralyse pas, surtout quand vous devez rester confiné chez vous.

 

Prenez du recul sur vos pensées et vos ressentis, accordez-vous du temps et notez ce qui vous fait peur, discutez-en avec vos proches (de vive voix, par téléphone, par messagerie instantanée, etc.).

Ne cherchez pas nécessairement à régler un problème pour lequel vous n’avez pas forcément la solution. Le confinement est une décision pour nous protéger, c’est sur cette base-ci qu’il faut commencer à réfléchir à vos anxiétés.

 

Pas de pression inutile

Il est intéressant de profiter de ces moments d'enfermement contraints et du temps libre qui va avec pour s'essayer à de nouvelles choses, se mettre au sport, appeler plus souvent ses proches... Mais il est encore plus important de ne pas s'infliger de pression inutile qui finira à coup sûr par saper votre moral, le confinement parfait n'existe pas.

 

Faire une cure de détox numérique

Quand on est confiné, la tentation est grande d’aller sur les réseaux sociaux, d’allumer la télé ou la radio pour savoir où en est la situation.

Cette multiplication d’informations, parfois erronées ou confuses, contradictoires et souvent anxiogènes a un nom : l’infodémie.

Parcourir les médias 24h/24 ne vous apportera rien de bon si ce n’est qu’une aggravation de votre anxiété.

 

Autorisez-vous, au contraire, à lâcher votre téléphone et limitez-vous à quelques sources fiables pour éviter les fake news et autres renseignements anxiogènes.

 

Essayer la méditation

Devoir rester chez soi est une parfaite opportunité pour vous mettre à une activité simple et facile à mettre ne place : la méditation.

En décidant de pratiquer la méditation de pleine conscience, vous allez (ré) apprendre à vous retrouver, à adopter une posture calme dans une situation inhabituelle comme le confinement.

Lorsqu’une anxiété vous assaille, c’est le moment de focaliser sur votre respiration pour vous recentrer sur vous-même, sur le moment présent.

 

D’autres activités basées sur la pratique des arts martiaux permettent d’atteindre une certaine paix intérieure et d’augmenter sa concentration et travaillant sur la respiration, la relaxation musculaire ou encore la visualisation positive.

 

Pratiquer le yoga

Autre activité très utile, agréable et facile à réaliser : le yoga

Nul besoin d’être ultra souple pour vous lancer dans cette pratique millénaire.

En pratiquant le yoga — il existe des cours vidéo en live pour tous les niveaux — vous allez considérablement diminuer les symptômes de stress, de dépression, mais aussi de colère et d’anxiété qui peuvent survenir naturellement en période de confinement.

Avec le yoga, vous allez calmer vos nerfs, et votre esprit tout en travaillant sur votre respiration.

Ne dit-on pas que « bien respirer, c’est bien vivre » ?

 

Prendre conscience de votre résilience

Le confinement est une période où l’on se pose beaucoup de questions, où l’on cherche des réponses tout en se sentant incapable d’agir.

 

L’esprit humain est très doué pour envisager les pires scénarios.

Mais sachez que nous avons tous cette capacité de résilience, cette faculté de rebondir et d’entrevoir le meilleur.