Sédentarité au travail, quels sont les risques sur ma santé ?

 

La sédentarité est l’un des facteurs aggravants en matière d’obésité, de problèmes cardiovasculaires ou encore de douleurs articulaires. Selon l’ONAPS (Observatoire national de l’activité physique et de la Sédentarité), on atteint ce seuil quand on reste assis 7 heures voire davantage dans une journée.

Quels sont les risques réels pour la santé quand est sédentaire derrière son bureau ? Quels exercices peut-on faire pour éviter cela ?

 

La question de la sédentarité en général

Savez-vous que près de 70 % de la population française passe chaque jour près de 8 heures en position assise ?

Non seulement on pense au travail dans un bureau, mais il faut prendre en compte également le trajet en voiture et quand on se gare à proximité de son lieu de travail ou encore des activités « tranquilles » de loisir comme le bricolage ou le jardinage qui sont considérées comme des pratiques sédentaires malgré tout.

D’après l’OMS, la sédentarité a des effets négatifs sur notre organisme :

  • Elle double les risques de troubles cardiovasculaires,
  • Elle multiplie par 2 voire 3 le risque de diabète ,
  • Elle accroit le risque du cancer du côlon, ainsi que l’hypertension artérielle, les roubles lipidiques, l’anxiété et la dépression.

La sédentarité au travail

Depuis plus de 50 ans, le temps de travail en position assise a augmenté de manière significative.

On remarque, par exemple, que 22,6 % des travailleurs sont aujourd’hui devant un écran pendant 20 heures/semaine au minimum alors qu’ils étaient 11,90 % au milieu des années 90.

Rester assis longtemps, tout du moins sans moment actif ou ni en position debout et active, favorise les fameux TMS, les troubles musculo-squelettiques. Ces maux restent aujourd’hui la 1ère des maladies professionnelles, quel que soit le secteur d’activité.

Rester assis durant de longues plages horaires représente par conséquent un véritable risque pour la santé de la personne et cela est souvent sous-estimé.

 

Pratiquer une activité physique au travail

À l’opposé de ces premiers constats, on remarque que d’autres approches permettent de réduire les risques d’accident cardiovasculaires voire la mortalité en entreprise.

On pense notamment au travail debout ou encore à la marche, sans oublier le sport pratiqué au sein de l’entreprise par exemple.

Mais il n’est pas nécessaire de faire du sport en salle pour être actif.

Cela se joue aussi dans vos gestes au quotidien pour aller et revenir du travail comme le fait de prendre des moyens de transport dits actifs comme la marche, la trottinette ou le vélo.

Astuces pour ne plus être sédentaire au travail

Voici quelques idées pratiques à mettre en place pour lutter contre la sédentarité sur votre lieu de travail.

  • Trouver n’importe quel prétexte pour vous lever de votre chaise : éloigner l’imprimante, organiser des réunions debout, prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur, se déplacer vers un collaborateur au lieu de lui envoyer un mail (alors qu’il se situe à quelques pas de vous).
  • Se mettre au sport en entreprise quand cela est proposé : une activité régulière entre 1 et 2 fois par semaine suffit déjà à réduire drastiquement les risques liés à la sédentarité.
  • Aménager le poste de travail pour permettre d’alterner position de bout et position assise.
  • Se promener pendant sa pause déjeuner : aller voir un collègue, téléphoner en marchant, etc
  • Faire quelques exercices pour se détendre : incliner la tête de gauche à droite, étirer ses bras, faire rouler ses épaules et ses poignets.